Accueil du site > Cartographie > Vezins > Eglise de Gleysenove

Vezins

Eglise de Gleysenove

XI ème siècle

accès carto
Facebook

Description :

Paroisse de notre Dame de l’Assomption à la collation de l’évêque de Rodez. L’édifice présente des restes romans.

Historique et intérêt :

Elle aurait été donnée en 1062 à Saint Victor de Marseille, et rattachée plus tard à l’archiprêtre de Montjaux.

Histoire de la paroisse de Gleysenove

L’histoire du petit village de Gleysenove est intimement liée à l’Histoire de la France et du Rouergue et l’on y retrouve tous les événements qui ont façonné l’Histoire de notre pays. Au XIe siècle, on assite en Rouergue à une lutte sourde contre les moines de Cluny (représentés par l’Abbaye de Moissac) et les moines de St Victor de Marseille qui tenaient l’Abbaye de St Amans de Rodez. Entre 1059 et 1071, Bernard de Lévézou donne le prieuré de Gleysenove à l’Abbaye de Moissac.

Dès 1079, à son anivée, Pons, évêque de Rodez, arrête l’expansion de Moissac et, en 1081-1082, fait donation de G1eysenove aux moines de St Victor.

En 1203, Dalmas de Vezins cède aux Templiers des possessions dans le 11 ,andement de Vezins et La Clau avec la moirié du vi Il age de Qleysenove, pourtant fondation de Moissac. Cependant, les moines de Moissac, n’abandonnent réellement G1eysenove qu’en 1282. Bien plus tard, en 1560, Frances Vialaret, "vicary de G/eisenove" aurait été "prêtre à gages", remplaçant le prieur. En 1655, Chauchard, curé de Gleysenove, tenait le grenier de l’évêque à Salles-Curan. On retrouve également Bernard Pons, prieur de G1eisenove en 1680. Pendant la Révolution, les prêtres de la paroisse vécurent les mêmes vicissitudes que leur confrères du Rouergue. L’abbé Mol1nier, dit Lamothe, curé de Gleysenove, dénoncé par l’un de ses par., :,Îssiens, est aJTêté. Après avoir été emprisonné en mars 1794, à Rodez, il fut déporté à Bordeaux où il mOUlUt à l’hôpital St André le 26 septembre 1794 à l’âge de 59 ans.

L’église est ériflée en celle de Vezins, à la s’.1ccursa,ie par ordonsuite du départ de nance royale du 15 l’Abbé Bach pour mars 1829. raisons de santé. A En juillet 1919, à partir de cette date, le paroisse de Gleyservice sera assuré senove est rattachée par le curé et le « provisoirement » à vicaire résidant à L’entrée de l ’eglise Vezins.

Depuis octobre 1993, il n’y a plus de prêtre résidant à Vezins même. Description de l’église. La construction de l’église dont 1es bases et ]’enlrée sont romanes, remonterait au XHe siècle. Elle fut ensuite remaniée et agrandie au XVe siècle et au XVIe siècle. A droite ell entrant dans l’église, on aperçoit les vestiges d’un support d’enteu de l’époque gothique (XV ème siècle). Au-dessus de la porte d’entrée, une pierre sculptée, pouvant provenir d’un enfeu, figure les trois fleurs de lys de la famille d’Estaing.

François d’Estaing évéque du diocèse de Rodez et de Vabres effectue une, visite paroissiale de 1501 à 1525 effectue une visite pastorale à Gleysenove le 7 juin 1524.

Selon [’Etat du diocèse dressé en 1770, l’église est en état médiocre de reparafion. En 1843, l’abbé Gayraud fait rebâtir « presque en entier » l’église, "aidé des libéralité, des prestations en nature des paroissiens". Pour son église, "la pelite population de Gleysenove, peu fortunée, mais vaillante el robuste dans sa foi consentit des sacrifices énormes pour l’époque.

A l’extérieur, sur la façade vrinc !pale, Oll peut distinguer les différentes qualités de matériaux, de tailles de pierre et de revêtements montrant les différentes phases de rénovation et d’agrandissement de l’église.

Le choeur :

Un arceau en trompe l’oeil, du plus bel effet, marque la séparation entre la nef et le choeur. En 1998, lors des travaux de rénovation, les ouvriers découvrent des fresques cachées sous des couches successives de badigeon. Il s’agit de peintures en trompe l’oeil du XVllle siècle, réalisées par un artiste populaire représentai’ ! St Pierre et St Paul. Sous ces personnages, apparaissent quelques restes de décor transformés au XIXe siècle.

Le chapelle de l’immaculée conception :

Le mobilier de l’église

Les stalles, le baldaquin de Jlautel ont été exécutés par M. Viala, menuisier à Réquista et installés le 20 janvier 1861. Ils ont été payés par les paroissiens sous fonne de souscription. Le magnifique lustre qui est au centre a été acheté, en grande partie, Je 19 juin 1862 par l’abbé Privat. Lors de sa visite épiscopale du 5 mai 1S65, Mgr Delalle exprime sa satisfaction à la paroisse en voyant tous les sacrifices que la petite population de Gleysenove s’était imposés pour bâtir et orner son église. " L’abbé Caubel, prêtre de la paroisse de 1877 à 1888, a acheté la chaire et le confessionnal à M. Serin, sculpteur domicilié à Alrance.

Bénédiction de l’église

L’abbé Pierre Gayraud, curé de la succursale de Gleysenove procède à la bénédiction de l’église le 27 décembre 1843, "en présence de plusieurs écclésiastiques et d’un peuple nombreux". L’église est dédiée à la Sainte-Vierge qu’elle a pris pour patronne.

Bénédiction de la cloche :

La cloche de 500 kg a été faite par Trudon, Cazes et Poureel, de Rodez. Elle a été bénite le 6 juillet 1869 par Douls, vicaire forain du district de Vezins, sous l’invocation de St Joseph et de Ste Gennaîne, "noms qui lui ont été donnés par M. Douls Antoine, prêtre et Raze Puel, veuve Unal, lous deux de Gleysenove".

Statues :

La statue de St Joseph a été achetée en 1865 avec un don. Celle de Ste Germaine par le curé Privat en 1872.

Bibliogrophie : Livre de paroisse de Glcysenove. Monographie de Vezins par Albert Carrière -Société des Lettres (cahier n° 13). Archives municipales de la commune de Vezins.

Portfolio

Eglise de Gleysenove (Vezins) : croix à côté de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : symboles sur la porte de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue du clocher Eglise de Gleysenove (Vezins) : porte d'entrée Eglise de Gleysenove (Vezins) : statue à l'enrée Eglise de Gleysenove (Vezins) : escalier menant au clocher Eglise de Gleysenove (Vezins) : rampe menant au clocher Eglise de Gleysenove (Vezins) : statue de la vierge Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale de l'intérieur de (...) Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : tableau dans l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : peinture murale Sain Pierre Eglise de Gleysenove (Vezins) : peinture murale Saint Paul Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail des décorations Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale Eglise de Gleysenove (Vezins) : confessional Eglise de Gleysenove (Vezins) : lustre Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue générale Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail de la vièrge Eglise de Gleysenove (Vezins) : sainte bénédicte Eglise de Gleysenove (Vezins) : bénitier à l'entrée de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : bénitier à l'entrée de l'église Eglise de Gleysenove (Vezins) : toit de la chair Eglise de Gleysenove (Vezins) : détail du clocher Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue latérale Eglise de Gleysenove (Vezins) : vue de la route

  • Eglise de Gleysenove (Vezins) (PDF - 587.6 ko)

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site